Les elevages de Plantecarnivore

Kukulcania hibernalis

Si vous n'êtes pas arrivés par l'accueil, merci d'y faire un petit tour, pour le compteur!

Spécimens maintenus au 29 Juillet 2017: 3 mâles adultes, un mâle subadulte, 3 femelles subadultes ou adultes
Provenance: Particulier
Origine: Sud des Etats-Unis et Amérique du Sud

Fiche d'élevage


C'est une espèce très simple d'élevage, qui n'a pas de gros besoins en matière de température, de place ou d"hygrométrie puisque synanthrope (vit avec l'Homme). En tant que membre de la famille des Filistatidae, elle va tisser un abri fait d'une soie cribellée, qui lui servira à l'avertir de la présence d'une proie et la fera sortir de son nid, généralement caché dans une anfractuosité.
Il s'agit d'une araignée de taille assez respectable puisque les femelles adultes peuvent mesurer près de 2 cm de corps. Les femelles et les juvéniles sont de couleur noire ou marron foncé là où les mâles adultes sont de couleur brune et sont régulièrement confondus avec le genre Loxosceles dans leur pays d'origine, puisque ce sont deux araignées qui s'installent couramment dans les maisons.
Il est assez compliqué de déterminer si une femelle est adulte puisqu'il s'agit d'une espèce haplogyne, c'est à dire ne présentant pas d'épigyne (d'organe génital femelle) visible comme chez la majorité des aranéomorphes. Les mâles adultes sont en revanche très reconnaissables grâce à leurs longues pédipalpes se terminant par des bulbes simples, leur apparence frêle et leur couleur.
Mâle adulte K.hibernalis
Mâle adulte Pour agrandir l'image, cliquez dessus!

Femelle juvénile
Femelle probablement subadulte Pour agrandir l'image, cliquez dessus!

Il a été rapporté que les femelles pourraient vivre une dizaine d'années et muer même après leur maturité sexuelle (comme leur cousine française Filistata insidiatrix ). Cette longue durée de vie est associée à un comportement assez peu actif, les femelles tissant peu une fois leur nid et réseau de fil mis en place.
On trouve des adultes plus ou moins à toutes les périodes de l'année; les mâles vont quitter leur toile et errer à la recherche du nid d'une femelle. Une fois trouvé, il tapoteront dessus avec leurs pattes, alternant les phases d'immobilité et d'approche, ce qui fait que la parade peut être assez longue (deux ou trois heures). La femelle répondra aux avances du mâle en tapotant elle aussi sur sa toile. Si la femelle n'est pas réceptive, le mâle se fera chasser, sinon elle se fera tirer hors de son nid les deux s'accoupleront.
Mâle en phase d'approche
Mâle en phase d'approche Pour agrandir l'image, cliquez dessus!

Un mois et demi après l'accouplement, la femelle va construire un cocon d'environs 15 mm qui contiendra environs 200 oeufs. Les jeunes, à la sortie du cocon, coopéreront pour attraper des proies sur la toile de la mère avant de se disperser. Une femelle peut faire environs 5 cocons après un accouplement, qui seront de moins en moins remplis.

Mes installations


Boîte avec un couple Kukulcania
Pour agrandir l'image, cliquez dessus!

Une boîte de type boîte à grillon suffit pour un spécimen, mais il faut bien s'assurer qu'il y ait quelques cachettes pour l'abri principal et des points d'ancrage pour la toile.


Observations personnelles


C'est une espèce qui n'est pas agressive mais n'est pas timide pour autant; dès qu'une proie entre en contact avec la toile, elle se précipitera dessus. Elle peut de plus rester sans boire et sans manger sur des périodes relativement importantes.

Photos


Femelle dans son nid
Pour agrandir l'image, cliquez dessus!

Mâle en approche
Mâle en phase d'approche Pour agrandir l'image, cliquez dessus!

Kukulcania allant récupérer sa proie
Pour agrandir l'image, cliquez dessus!

Kukulcania allant récupérer sa proie
Pour agrandir l'image, cliquez dessus!